Les 50 ans de la piscine de Chelles

Focus #11 : Les 50 ans de la piscine de Chelles

1- Piscine municipale (prise de vue intérieure) : Grand bassin. Négatif noir et blanc
2- Piscine municipale (prise de vue intérieure) : Grand bassin. Négatif noir et blanc
3- Cité scolaire : projet piscine Tournesol. Plan papier.
4- Piscine municipale Robert Préault (vue extérieure) : entrée. Diapositive couleur.
5- Piscine municipale Robert Préault (prise de vue intérieure) : Grand bassin. Diapositif couleur.

Voir toutes les images (5)

« La piscine, c’est pas cher et ça peut vous rendre beau…pour cet été » c’est ce qu’on pouvait lire dans le Chelles Contact n°1 de 1983 pour faire la promotion du centre nautique. Pour les 50 ans de la Piscine de la Ville, la direction des Archives vous propose un focus sur l’histoire de cet établissement.

La piscine : un équipement précurseur sur le territoire

A la fin des années soixante, l’économie est florissante, la population en augmentation, la ville décide alors de se doter d’une piscine comprenant deux bassins couverts et un bassin extérieur. Le projet est décidé par le Conseil Municipal dans une délibération du 11 décembre 1967. Il s’inscrit dans le cadre du Vème plan d’équipement sportif et socio-éducatif, agréé pour la Ville en février 1969 par le secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports puis confirmé par le Conseil Municipal le 17 octobre 1969. Après la mise au point des nécessités pour la construction, la première pierre est posée le 21 novembre 1970.

Le centre nautique de la Noue Brossard est inauguré le 1er juillet 1972 en présence de M. Rabourdin, député-maire de Chelles et de M. Comiti, Secrétaire d’État chargé de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Il ouvre ses portes au public le 8 juillet 1972 (Bulletin n°3 1972, Une et dossier p.7).

 A l’ouverture, en plus de ces 3 bassins, la piscine disposait de nombreux équipements tel que : 534 casiers, 1 solarium, 1 terrain de volley-ball, des gradins intérieurs et extérieurs et bien plus encore (Bulletin n°4 1973 p.24).

La piscine avait pour vocation d’enseigner la natation aux écoliers et comme elle était la seule dans le secteur, ce sont les élèves des écoles de Courtry, Vaires-sur-Marne, Gournay, Coupvray, Champs-sur-Marne, Moussy-le-Neuf, Pomponne, Le Pin, Annet-sur-Marne et Brou-sur-Chantereine qui furent reçu pour l’année 1973 !

Le saviez-vous ?

Peu de temps après l’inauguration de cette nouvelle structure, la Ville envisage la construction d’une seconde piscine en répondant à l’opération dite des « 1000 piscines » (Délibération du 21 décembre 1973) dont le but est de promouvoir l’apprentissage de la natation dans la population. La particularité de ce programme tient dans le fait que les plans des piscines proposées sont issus d’un concours d’architecte dont le vainqueur est Bernard Schoeller. Le modèle retenu est une piscine dite "Tournesol". La piscine dont la forme laisse penser à cette fleur offre l’opportunité de s’ouvrir pour la rendre à moitié à ciel ouvert.

Le projet était prévu pour être mis en œuvre à la cité scolaire sur le flan du gymnase Maurice Baquet, endroit où se situe aujourd’hui le dojo et la salle d’entrainement de gymnastique (Voir plan visuel n°3). Face au coût trop important, le Conseil Municipal décide d’abandonner ce projet le 21 février 1975. Il est toujours amusant de se dire qu’un tel projet aurait pu voir le jour dans les années 1970.

La deuxième inauguration de la piscine municipale

Le centre nautique connait des besoins de rénovations et de mise aux normes assez régulièrement. En 1993, après de longs mois de travaux, entamé le 15 septembre 1992, le centre nautique est inauguré une seconde fois le 4 avril (Chelles Contact n°88 mai 1993, Une et dossier p.11).

Appelée durant de nombreuses années Centre nautique de la Noue Brossard, il prend par la même occasion le nom de piscine Robert Preault lors de sa seconde inauguration (Délibération du Conseil Municipal le 30 mars 1993).

Plusieurs campagnes de travaux suivront avec de nouvelles normes d’hygiène et préconisations ministérielles de la santé, travaux de l’eau, de l’acoustique et autres. Cela oblige régulièrement la fermeture de la piscine notamment en 1995, 2004 et 2012. 

En 2006, la gestion de la piscine est transférée à la communauté d’agglomération Marne et Chantereine (Délibération 23 juin 2006 du Conseil Municipal), puis en 2016 à celle de Paris Vallée de la Marne en application de la loi MAPTAM de fusion des agglomérations du 28 janvier 2014.

Appel aux dons d'archives

Si vous disposez de documents, photos ou tout autre élément concernant les inaugurations ou les campagnes de travaux de la piscine de Chelles, la Direction des Archives et de la Documentation vous propose de cliquer sur ce lien.