Le musée Alfred Bonno

 (jpg - 47 Ko)

Le musée et le service archéologique municipal sont deux composantes de la direction de la culture. Ils s'intéressent au patrimoine de la commune, chacun selon des missions et des modalités qui leur sont propres.

Les missions du musée

Le musée conserve, enrichie, étudie et présente au public les collections qui lui sont propres ou qui lui sont confiées en dépôt.

  • La conservation : Ces collections étant inaliénables et perpétuelles (elles ne peuvent être cédées et doivent être conservées de manière permanentes), le musée veille à l'intégrité des œuvres par une surveillance de leur environnement (humidité, température, lumière), de leur stockage et de leur manipulation. Le cas échéant, il en assure la restauration.
  • L'enrichissement : Le musée intègre dans ses collections, par dons, legs, achat des objets intéressant l'art, l'archéologie et l'histoire de la ville de Chelles.
  • L'étude : les collections sont inventoriées et étudiées pour permettre une connaissance la plus complète possible du contexte ayant amené à leur création et/ou leur utilisation afin de permettre la restitution au public. Afin d'approfondir certains aspects des collections, il peut accueillir des chercheurs ou des étudiants.
  • La présentation au public : Elle se fait par le biais d'expositions, permanentes ou temporaires, et une offre culturelle et pédagogique en fonction du type de public

 


Les offres culturelles du musée

Le musée reçoit un public diversifié auquel il propose des modes de visite diversifiés, attrayantes et ludiques :

  • Le public individuel effectue la visite de manière libre, à son rythme, ou participe à des visites-ateliers dans le cadre d'un programme thématique annuel.
  • Des visites guidées thématiques sont disponibles pour les groupes, avec ou sans circuit de découverte de la ville.
  • Le public scolaire bénéficie d'animations conçues et réalisées par le musée, en relation avec les programmes. Elles se présentent sous forme de jeux, parcours, manipulations.

Histoire du musée

En 1921, l’abbé Bonno fait don de sa collection archéologique et géologique à la ville. Cet érudit local, outre sa fonction de curé à Chelles, passe sa vie à réunir des objets archéologiques et liturgiques. Passionné de préhistoire, il est à l’origine avec Gabriel de Mortillet, de la découverte des outils de silex dans les sablières de Chelles.

A partir de 1946, cette collection est présenté au public lors d'exposition temporaire en mairie grâce à la société archéologique locale (SAHC : Société archéologique et historique de Chelles). Le conservateur enrichi alors les collections par de nombreux dons ainsi que l'intégration du matériel provenant des premières fouilles sur la commune.

En 1961, le musée présente ses collections de manière permanente au sein de l’ancienne mairie-école de la ville.

En 1972, le musée reçoit en don le fond de l’artiste Guy-Pierre Fauconnet. Plus de 6000 dessins, croquis et tableaux illustrent son œuvre. Entre 1900 à 1920, il travailla dans le milieu de la mode et de l'ameublement avant de se consacrer à la création de costume et de décor de théâtre.

A partir de 1991, le musée s'agrandit et expose, en plus de l'archéologie et l'histoire de la ville, une collection exceptionnelle de tissus  mérovingiens du 7e siècle, ayant appartenu à la reine Bathilde et à l'abbesse Bertille, découverts dans les reliquaires conservés dans l’église St André en 1984.

Le musée est fermé depuis 2017 afin de permettre la mise en place d'un nouveau projet dans un lieu plus adapté.


Les missions du service archéologique

Le service archéologique, créé en 1984, assure la gestion, la préservation, l’étude et la diffusion de la connaissance du sous-sol historique de la commune :

  • La gestion :  Il intervient en amont ou durant les travaux d’aménagement sur le territoire de la commune en participant à l'élaboration de la carte archéologique de la commune avec les services de l'Etat, en  alertant et conseillant sur l'impact des projets d'aménagement sur la commune, en surveillant les travaux réalisés à travers la ville
  • La préservation des données archéologiques se fait par la réalisation de sondages et de fouilles. Confiés à des opérateurs spécialisés, le service leur apporte son soutien documentaire et sa connaissance du territoire. Le matériel et les documents produits par nombre de ces travaux sont confiés au service pour en assurer la bonne conservation.
  • L'étude de cette documentation se fait à travers la rédaction de rapports et de publications.
  • La diffusion auprès du public a lieu grâce à des conférences et journées portes ouvertes mais surtout par un partenariat avec le musée pour l'exposition du mobilier.

A ce jour, 172 interventions archéologiques ont eu lieu sur la commune :

  • 113 observations de travaux de moins d’une semaine
  • 41 campagnes de sondages de moins d ‘un mois
  • 18 fouilles d’une durée de un à dix-huit mois.

Que faire si vous découvrez des vestiges archéologiques et à qui appartiennent-ils?

La recherche volontaire de vestiges archéologique fait l'objet d'une autorisation de la part de l'Etat (prospection, sondage, fouille).

 Mais il arrive que l'on découvre par hasard de tels vestiges (lors de l'installation d'un arbre dans son jardin ou de la création d'une tranchée de canalisation dans sa cave par exemple).

Il s'agit alors d'une découverte fortuite. Celle-ci  doit être déclarée à la mairie qui en avertira les services compétents. La propriété des objets retrouvés appartient pour moitié à la personne qui a fait la découverte et pour moitié au propriétaire du terrain.

Ces découvertes concernent rarement de véritables trésors mais très majoritairement des éléments sans valeur pécuniaire (fragment de céramiques, ossements, pierres taillées, clous, …). Par contre, leur valeur scientifique peut être importante car elles peuvent révéler l'existence d'un site inconnu ou préciser l'extension d'un site connu ce qui permettra de compléter la carte archéologique. Elles ne débouchent pas alors sur une fouille du terrain mais permettront d'accorder plus d'attention si des travaux de grande ampleur doivent avoir lieu ultérieurement (construction d'un immeuble, passage de réseaux, …)

Aussi, afin de préserver le patrimoine local, n'hésitez pas à signaler vos découvertes ! Elles resteront votre propriété à moins que vous le décidiez différemment et feront avancer l'archéologie chelloise.


Venir nous voir et horaires

Le musée est actuellement fermé au public.

Pour tous renseignement, vous pouvez nous contacter via le "contact musée" ci-dessous.